loader
menu
© 2022 Eddyburg

Une fiche du film, en francais
25 Aprile 2004
Marcel Carné, Les Enfants du Paradis (Amanti perduti)
Une fiche technique, l'histoire du film, un commentaire, d'après le site tiscali.fr. Naturellement en français

Français. 1945. 183 min. Noir et blanc. Drame de mœurs réalisé par Marcel Carné. Scénario: Jacques Prévert. Photographie : Roger Hubert. Musique : Maurice Thiriet, Joseph Kosma. Décors : Alexandre Trauner.

Montage: Henri Rust. Interprètes : Arletty, Jean-Louis Barrault, Pierre Brasseur, Maria Casarès, Marcel Herrand, Louis Salou, Pierre Renoir.

En 1828, à Paris, sur le Boulevard du Crime. Deux jeunes artistes, Baptiste Debureau et Frédérick Lemaître, font leur début au Théâtre des Funambules et se lient d'amitié. Une jeune femme mystérieuse et séduisante, au nom de fleur, Garance, intervient dans leur vie. Alors que Baptiste, timide, n'ose lui déclarer son amour, Frédérick, plus déluré, en fait sa maîtresse. Mais Garance, impliquée malgré elle dans les crimes d'un certain Lacenaire, obtient la protection d'un noble, l'épouse et disparaît. Sept ans plus tard, Baptiste, devenu un mime célèbre, a épousé la fille du directeur du théâtre. Le retour de Garance provoque des incidents dramatiques.

Réalisée trois ans après les célèbres Visiteurs du Soir, cette fresque colossale de près de 3 heures constitue l'apogée du fameux réalisme poétique postérieur aux années 30 et dont le tandem Jacques Prévert - Marcel Carné est devenu l'archétype.

Ce film fut la production la plus prestigieuse entreprise en France sous l'Occupation (1943) et ne fut d'ailleurs achevée qu'après la Libération. Évocation d'époque remarquable de vie et de vraisemblance dans un grouillement de figurants et de décors habilement utilisés. La reconstitution du Boulevard du Crime est admirable. Les dialogues de Jacques Prévert sont parfaits et comportent de nombreuses répliques mémorables d'une saveur acide. Le jeu des acteurs, légendaires et passionnés, est exceptionnel et Barrault réussit de savoureux numéros de mime.

Incontestablement, Arletty est l'irradiante pierre de touche du récit : c'est autour d'elle que gravitent, en un ballet amoureux un peu désordonné, des hommes fascinés. Elle est devenue la "femme mythique" du cinéma français.

Et toujours, les Enfants du paradis s'impose, de sondage en sondage, comme "le" chef-d'oeuvre du cinéma français. Ce film culte est devenu "sacré" et "intouchable" comme peu d'autres œuvres du patrimoine cinématographique français.

Fonte: http://garance.chez.tiscali.fr/lesenfantsduparadis.html

ARTICOLI CORRELATI
© 2022 Eddyburg